Le représentant fédéral

 

1. Définition

Le représentant fédéral est un dirigeant licencié de la F.F.R. Il est désigné par cette dernière pour la représenter à l’occasion des rencontres des Championnats de France pour assumer les missions et rôles prévus aux dispositions du présent article.

Les représentants fédéraux officiant dans le cadre des compétitions territoriales sont désignés par les Comités territoriaux.

2. Recrutement des représentants fédéraux « 1 » et « 2 »

Tout candidat à la qualité de Représentant fédéral « 1 » ou « 2 » doit remplir une fiche de candidature. Cette fiche dûment complétée doit être transmise à la F.F.R. par le Comité territorial dont dépend le candidat.

La F.F.R. établit des listes de personnes qui, après un contrôle des connaissances réglementaires et sportives, pourront occuper la fonction de Représentant fédéral « 1 » ou « 2 ».

Les nominations sont faites sur proposition des Présidents des Comités territoriaux et validation du Comité directeur de la F.F.R.

La qualité de représentant fédéral est accordée pour la durée d’une saison sportive. Cette qualité est renouvelable annuellement selon les mêmes formes.

Les licenciés Représentant fédéral « 1 » et Représentant fédéral « 2 » se voient respectivement délivrer une carte de qualification avec la qualité de RF1 et de RF2.

Les corps des Représentants fédéraux « 1 » et « 2 » sont constitués d’anciens arbitres, de dirigeants, d’anciens joueurs, de sélectionneurs, d’anciens délégués sportifs ou directeurs de matchs.

L’ensemble des personnes ci-dessus s’imposent par leurs qualités morales ainsi que par leur connaissance des règles, de l’esprit du jeu et des règlements de la F.F.R.

3. Droits et devoirs

Les représentants fédéraux doivent assurer leurs missions avec sérieux et compétence. Ils doivent avoir, en toutes circonstances, une tenue et une attitude correctes, des propos dignes et conformes au rôle qui leur est confiés.

Les représentants fédéraux s’engagent à respecter les règles de déontologie de leur activité et notamment à ne pas porter d’accusations, proférer des propos injurieux ou des allégations mensongères à l’encontre de la F.F.R, des Comités territoriaux, des dirigeants, des entraineurs, des joueurs, des spectateurs et des officiels de match.

Tout manquement aux devoirs de la part d’un représentant fédéral fera l’objet d’un dossier préparé par la Commission des Représentants fédéraux. Ce dossier sera ensuite transmis au Secrétaire Général de la F.F.R. qui jugera de la suite à donner.

4. Désignations

Représentant fédéral « 1 » : pour les rencontres des équipes « UNE » de 1ère et 2ème Divisions Professionnellesde 1ère Division Fédérale et de Féminines 1ère Division Elite 1 TOP 8, la F.F.R. désigne un représentant fédéral pour chacun des matches de championnat prévus au calendrier.

Représentant fédéral « 2 » : pour les rencontres des équipes « UNE » de 2ème et 3ème Divisions Fédérales et de Féminines 1ère Division Elite 2 Armelle Auclair, la F.F.R. désigne un représentant fédéral pour chacun des matches de championnat prévus au calendrier.

Représentant fédéral « 3 » : pour les rencontres des compétitions territoriales, le Comité territorial compétent peut désigner un représentant fédéral pour tout match prévu au calendrier.

Des dispositions spécifiques pourront être prises par la F.F.R. pour un match de quelque catégorie que ce soit ou pour un match de phase finale.

5. Rôles et missions

Les missions du représentant fédéral s’exercent avant, pendant et après la rencontre en s’assurant de son bon déroulement en totale collaboration avec l’arbitre. Il est chargé d’assurer, par délégation de l’arbitre, des tâches administratives, telles que le contrôle des licences, la gestion de la feuille de match avant et après la rencontre et la communication des résultats.

5.1 Avant la rencontre

  • Arriver au minimum 1h30 avant le coup d’envoi.
  • Etablir un contact avec les Présidents des associations en présence ainsi qu’avec leurs dirigeants impliqués dans la gestion du match (feuille de match - table de marque - sécurité) et avec l’arbitre.
  • Faire compléter la feuille de match, une heure avant le coup d’envoi, par les dirigeants rédacteurs des deux équipes, conformément à l’article 413 des Règlements généraux.
  • Vérifier les vestiaires, inspecter le terrain avec l’arbitre de la rencontre.
  • Faire compléter sur les cartes de qualification par les dirigeants rédacteurs, des mentions telles que prévues à l’article 413.3 des Règlements généraux.
  • Informer, les Présidents d’associations ou leurs délégataires, l’encadrement et le capitaine de chaque équipe, en présence de l’arbitre, de leurs obligations relatives au bon déroulement de la rencontre conformément aux articles 412 et 414 des Règlements généraux.
  • Contrôler les cartes de qualification et la feuille de match, conformément à l’article 443 des Règlements généraux.
  • ·Vérifier et notifier, conformément au paragraphe prévu dans le rapport du représentant fédéral, les qualifications particulières (joueurs formés localement).
  • Contrôler l’accès à l’aire de jeu, ceci conformément à l’article 444 des Règlements généraux.
  • Contrôler que les dirigeants des deux équipes sollicitant l’accès au banc de touche possèdent les qualités requises, ceci par application de l’article 353 des Règlements généraux.
  •  Contrôler que tous les dirigeants ayant accès au banc de touche soient porteurs des brassards prévus, conformément à l’article 415.4 des Règlements généraux.
  • Etre le témoin de l’enregistrement des réclamations éventuelles sur la feuille de match, par application de l’article 450 Règlements généraux (sous réserve des dispositions particulières des règlements généraux de la L.N.R. relatives aux compétitions professionnelles).
  • Vérifier la préparation de la feuille de mouvements et la mise en place de la table de marque.
  • Aider l’arbitre, à sa demande, pour la vérification des équipements.
  • Concernant la rencontre de « lever de rideau / équipes II » - NAB, 2FB et 3EB, relever le score, noter éventuellement l’équipe responsable d’un « match à effectif incomplet », d’un match arrêté ou d’un forfait...
  • Noter le nom et le numéro de carte de qualification du dirigeant responsable de la sécurité.
  • Faire prendre toutes les dispositions utiles pour assurer la sécurité des officiels de match avant, pendant et après la rencontre.
  • Veiller à la mise en place des moyens médicaux et de secours, conformément à l’article 433 des Règlements généraux.
  • S’assurer de la désignation par le club organisateur d’un dirigeant licencié chargé d’assurer la fonction de délégué fédéral aux opérations de contrôle anti-dopage, conformément à l’article 416 des Règlements généraux.
  • Prendre toutes les dispositions utiles pour gérer les problèmes de discipline générale pouvant apparaître avant, pendant ou après la rencontre.
  • Vérifier que le dirigeant responsable de la sécurité a fait évacuer l’aire de jeu et l’espace vestiaires/aire de jeu avant l’entrée de l’arbitre et des équipes.

5.2 Pendant la rencontre

(sous réserve des missions déléguées aux arbitres n°4 et n°5 dans les compétitions professionnelles).

  • Suivre la rencontre en retrait de la ligne médiane, entre les deux bancs de touche.
  • S’assurer de la bonne tenue de la table de marque.
  • En cas de carence de la tenue de la table de marque, aider l’arbitre en notant les entrées et sorties des joueurs de l’aire de jeu suite à exclusions ou remplacements.
  • Relever le détail du score et le communiquer à l’arbitre en fin de rencontre.
  • Assurer, en collaboration avec l’arbitre, la gestion des exclusions temporaires.
  • Aider aux remplacements des joueurs (liaison table de marque/arbitre).
  • Avertir l’arbitre si une entrée irrégulière sur l'aire de jeu échappe à sa vigilance.
  • Observer attentivement le déroulement du match, noter tout acte de brutalité caractérisé ayant entraîné une blessure (évacuation du joueur) et ayant échappé à la vigilance de l’arbitre. Dans ce cas, noter le nom et le numéro de licence de la personne fautive et les porter sur le rapport.
  • Veiller à la bonne discipline du banc de touche (*voir ci-dessous le protocole du banc de touche du secteur amateur).
  • Intervenir dès que la composition du banc de touche des équipes ne sera plus conforme au règlement établi ou, en l’absence des arbitres n°4 et n°5, lorsqu’un des occupants des bancs de touche devra être rappelé à l’ordre. Cette dernière situation devra résulter, soit de la sortie de l’intéressé de la zone qui lui est affectée, soit d’un comportement publiquement contestataire ou antisportif, soit de paroles déplacées adressées à un ou à des officiels du match.
  • Au premier manquement : rappeler à l’ordre verbalement le fautif.
  • En cas de récidive ou dans les cas graves, demander à l’arbitre d’exclure temporairement ou définitivement, le fautif du banc de touche. Celui-ci devra alors quitter l’enceinte de jeu. Cette exclusion fera l’objet d’un rapport avec nom et numéro de licence.
  • Contrôler que les mesures de sécurité autour du terrain soient bien respectées (personnes non autorisées à séjourner dans l’enceinte de jeu).
  • Ne pas hésiter à rappeler à l’ordre, le cas échéant, le dirigeant intervenant à la sonorisation.
  • Faire prendre par le dirigeant responsable de la sécurité toutes dispositions utiles pour assurer la sécurité de l’arbitre et des juges de touche avant, pendant et après la rencontre.

5.3 Après la rencontre

  • S’entretenir obligatoirement avec l’arbitre et lui faire part des faits observés.
  • Récupérer la feuille de mouvements signée par les dirigeants rédacteurs de la table de marque et la remettre à l’arbitre.
  • Récupérer la feuille de match du lever de rideau / NAB / 2FB / 3EB (complétée et signée par l’arbitre et les associations) seulement si l’arbitre concerné n’a pas de rapport complémentaire à effectuer, suite notamment, à un match heurté ou violent ou suite à des bagarres ou à du jeu déloyal caractérisé (jeu dangereux, brutalité, insultes, voies de fait sur officiel de match…). Rappel : l’arbitre n’a pas à établir un rapport complémentaire suite à un deuxième carton jaune pour le même joueur dans le même match ou suite à un carton rouge donné pour indiscipline.
  • Donner cette feuille de match exempte de tout rapport complémentaire à l’arbitre de l’équipe « UNE ». Ce dernier sera chargé de l’expédier à la F.F.R. en même temps que la sienne, à l’aide de l’enveloppe pré adressée jointe à sa convocation.
  • Par délégation de l’arbitre, tamponner les cartes de qualification des joueurs ayant participé effectivement à la rencontre (cases visa de l’arbitre).
  • Etre le témoin de l’enregistrement des réclamations éventuelles sur la feuille de match, par application de l’article 450 des Règlements généraux (sous réserve des dispositions particulières des règlements généraux de la L.N.R. relatives aux compétitions professionnelles).
  • Signaler sur son rapport la nature et l’importance des incidents survenus avant, pendant et après la rencontre qui devront être relatés avec précision. Il conviendra de préciser le degré de responsabilité de chacune des équipes en présence et du public (incidents entre les équipes, incidents entre le public et les équipes).
  • Si des difficultés sont apparues dans l’exercice de sa mission, en informer immédiatement le Président de l’association ou groupement organisateur et les consigner sur le rapport. De plus, le représentant fédéral avisera le Président de la Commission des Représentants fédéraux.
  • Signaler sur son rapport tout incident ou toute infraction relevé(e) par ses soins. Mentionner les noms, prénoms, numéro de licence de toute personne ayant fait l’objet d’une infraction relevée. Le rapport est présenté pour signature et mention « lu et pris connaissance » au président ou son délégataire de chacune des deux associations, puis signé par le représentant fédéral. En cas de refus de signature, le représentant fédéral doit le signaler sur le rapport.
  • S’assurer que la protection des officiels de match par les dirigeants organisateurs jusqu’à leur départ effectif du stade, conformément à l’article 412 des Règlements généraux.
  • Utiliser le service « Audiotel » F.F.R. ou « l’intranet F.F.R. » pour la communication obligatoire des résultats au plus tard une heure après la fin de la rencontre.
  • En cas d’incident grave et tout particulièrement en cas de blessure(s) sérieuse(s) survenue(s) au cours de la rencontre, que celle(s)-ci soit accidentelle(s) ou non, prendre des nouvelles du joueur blessé avant de quitter le stade et informer dans les plus brefs délais le Président de la Commission des Représentants fédéraux.
  • Adresser le rapport et la fiche de déplacement dûment complétés à la F.F.R. dans l’enveloppe prévue à cet effet, convenablement affranchie au plus tard le lendemain de la rencontre. Pour les compétitions professionnelles, le rapport doit être transmis à la L.N.R. par courriel ou par télécopie le jour même de la rencontre, l’original étant posté au plus tard le lendemain.